Apprentis d'Auteuil

Atelier Relais Osée – aro31.com

Accueil des jeunes en rupture et décrochage scolaires – TOULOUSE

Les partenaires de l’Atelier Relais Osée

Nos partenaires

Principaux partenaires de l’ARO :

  • Le Rectorat,
  • L’Inspection Académique,
  • Les établissements scolaires privés et publics,
  • Le Ministère de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale (Fond Social Européen),
  • La Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique,
  • La Protection Judiciaire de la Jeunesse,
  • Les Clubs de prévention,
  • Les Associations Sportives.
Structure conventionnée par le FSE, dispositif relais accueillant des jeunes collégiens en décrochage scolaire.

L’Atelier Relais Osée (31) accueille des collégiens en difficulté scolaire avec ses partenaires - Redonner confiance - Resocialiser - Apprentis d'AuteuilL’Atelier Relais Osée (31) accueille des collégiens en difficulté scolaire avec ses partenaires - Redonner confiance - Resocialiser - Apprentis d'AuteuilL’Atelier Relais Osée (31) accueille des collégiens en difficulté scolaire - Redonner confiance - Resocialiser - Apprentis d'Auteuil

 

 Structure conventionnée par le FSE, dispositif relais accueillant des jeunes collégiens en décrochage scolaire.

Projet ARO 2014-2017 – réintégration scolaire des jeunes collégiens en difficulté

 

LE PROJET ARO 2014-2017 

 Le projet « ARO 2014-2017-réintégration scolaire des jeunes collégiens en difficulté » vise à accompagner pendant trois ans 240 jeunes inscrits dans le dispositif-relais OSEE d’Apprentis d’Auteuil situé aux Minimes à Toulouse.

Cet atelier-relais accueille, dans un espace dédié et neutre,  11 à 16 jeunes « en situation de décrochage scolaire » par module de 3 à 4 semaines, garçons et filles. Ces modules sont au nombre de 6 par an. Une classe ouverte est aussi proposée pendant les vacances scolaires à ces jeunes dans le but de pérenniser cet accompagnement.

Les familles sont associées à la démarche globale.

 

LES OBJECTIFS

 Plusieurs objectifs ont été fixés dans ce nouveau projet ARO 2014-2017 tels que :

  • Renforcer l’accompagnement systématique des jeunes reçus via une mise en réseau plus large des acteurs intervenant lors de leur repérage et durant leur suivi, en lien avec leur établissement d’origine ou avec les services sociaux ;
  • Accueillir davantage de profils de jeunes relevant de l’enseignement adapté (ITEP…) et adapter la prise en charge éducative et pédagogique en fonction de ces nouveaux profils ;
  • Travailler le projet professionnel pour les 15-16 ans de manière systématique avec des outils innovants.

 

LE PUBLIC  

 Des jeunes scolarisés de la 6ème à la 3ème en échec scolaire, provenant des collèges publics et privés de toute l’académie de Toulouse,

  • Des jeunes qui ont perdu confiance en eux-mêmes, envers les adultes et dans l’avenir,
  • Les familles rencontrant des difficultés avec leurs enfants.

 

LES RESULTATS PREVUS 

Quantitativement, il est prévu d’augmenter le nombre de jeunes inscrits en dispositif relais de 2014 à 2017 et d’augmenter l’accompagnement des jeunes relevant de l’enseignement spécialisé.

93% des jeunes réintégreront leur collège d’origine grâce à un encadrement éducatif et pédagogique alliant, selon le profil de chaque jeune et dans le cadre d’un projet personnalisé, acquisition des savoirs et rattrapage des bases et points du programme non acquis, resocialisation, projets artistiques, culinaires, sorties sportives et culturelles.

 

LES COFINANCEMENTS 

Le Fonds Social européen cofinance ce dispositif depuis sa création en 2005, en partenariat avec Apprentis d’Auteuil, le Rectorat et plusieurs mécènes privés.

La Commission européenne a adopté, le 10 octobre 2014, le programme opérationnel national FSE pour l’Emploi et l’Inclusion pour la mise en œuvre du FSE en France métropolitaine au cours de la période 2014-2020, dotant la France d’une enveloppe de 2,9 milliards d’euros. Ce programme visant à « soutenir l’emploi, la formation professionnelle, l’inclusion sociale et la lutte contre le décrochage scolaire ». 

La subvention européenne accordée de 2014 à 2017 à l’atelier-relais OSEE s’inscrit plus précisément dans la priorité d’investissement 2014-2020 de l’Union Européenne 10.1 « la réduction et la prévention du décrochage scolaire et la promotion de l’égalité d’accès à des programmes de développement pour la petite enfance ainsi qu’à un enseignement primaire et secondaire de qualité comprenant des parcours d’apprentissage formels, non formels et informels permettant de réintégrer les filières d’éducation et de formation».

L’objectif spécifique unique de l’Union Européenne est d’augmenter le nombre de jeunes de moins de 25 ans participant à des actions de prévention du décrochage scolaire.